Exemples concrets

Voici quelques illustrations de cas que vous pourrez rencontrer sur les chantiers. Utilisez-les pour vous orienter lors de vos visites et vous aider à repérer facilement les différents éléments à contrôler. Cette liste n’est pas exhaustive et ne demande qu’à être complétée de votre propre initiative.

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires, propositions ainsi que des photos illustrant des exemples que vous rencontrez sur le terrain.

Installations techniques


Régulation pièce par pièce

Avec un chauffage au sol, la régulation est assurée par des sondes d’ambiances qui commandent les vannes des différentes boucles.
Ces sondes sont en général situées au dessus de l’interrupteur, à une hauteur de 1,50m. On peut aisément voir le tube et/ou la boîte sur le chantier.

On peut aussi vérifier dans le collecteur si les vannes sont alimentées en électricité.

 

Isolation des conduites

Les conduites de chauffage et d’eau chaude doivent impérativement être isolées dans les locaux non-chauffés et non-inclus dans l’enveloppe thermique.

Capteurs solaires

Capteur thermique

Capteurs photovoltaïques

Attention à bien différencier les capteurs thermiques des capteurs photovoltaïques !
La diversité des produits disponibles sur le marché rend parfois le repérage difficile, voici toutefois quelques pistes :
– Le photovoltaïque comporte des cellules collées sur un verre, il a moins de « profondeur » qu’un capteur thermique et est souvent plus foncé.
– Pour les aspects légaux, il y a en général plus de capteurs pv que de thermiques

Pour contrôler les valeurs données sur le formulaire, on peut tenir compte des moyennes suivantes :
– Un capteur thermique a une surface d’environ  2 m2
– Un capteur photovoltaïque a une puissance d’env. 300 W. Pour 1 KWp, il faut au minimum 3 ou 4 panneaux.

Fenêtres


Fenêtres

Cadre

Pensez bien à vérifier l’encadrement des fenêtres.

La valeur du cadre (Uf) est définie par le matériau et le type de fabrication.

Sur le chantier on peut se contenter de vérifier si le matériau est correct.

Saviez-vous que les fenêtres anti-bruit sont remboursées? En savoir plus.

Verre

Vérifier si double ou triple vitrage.
La valeur U est marquée sur les étiquettes.

Intercalaire

Il est en inox ou plastique, ne devrait plus être en aluminium.
S’il est en 2 parties, le vitrage est triple.

Les éléments déterminant la qualité d’une fenêtre sont le cadre, le vitrage et l’intercalaire entre les verres.
Les calculs précisent la valeur du cadre (Uf), du verre (Ug), del’intercalaire (Psi) et de la fenêtre dans son ensemble (Uw).

Caisson de store et embrasure

Embrasure

L’isolation périphérique doit impérativement être retournée jusqu’au cadre de la fenêtre avec une épaisseur de 2cm au moins.

Caisson de store

Le caisson doit être isolé sur sa partie INTERIEURE et SUPERIEURE.
Dans les bâtiments neufs, celle-ci est parfois assurée par une compensation du cadre de la fenêtre (recharge isolée)

Mur en maçonnerie visible avant la pose de l’isolation

Lors de travaux de rénovation en particulier, il est important de vérifier que les embrasures et caissons de stores sont correctement isolés. Un pont thermique trop important à ces endroits peut provoquer de graves problèmes de condensation et de moisissure autour des fenêtres.

Type de vitrage

La valeur Ug du vitrage est indiquée sur les étiquettes qui restent en général jusqu’à la fin du chantier. En l’absence de celle-ci, on peut vérifier avec l’intercalaire s’il s’agit de double ou de triple vitrage.

Murs


Isolation intérieure

Isolation

Type d’isolation à vérifier, matériau, épaisseur.
Si l’isolant est posé entre structure/lambourdage, le calcul de la valeur U doit en tenir compte (élément inhomogène).

Pare-vapeur

Présence ou non de pare-vapeur, raccords à vérifier

Raccords aux dalles

Traitement du pont thermique au raccord des éléments traversants, dalles, murs, etc

Embrasure

Isolation des embrasures, linteaux et tablettes ?
A voir notamment dans des transformations de bâtiments anciens avec des murs épais et des fenêtres étroites.

L’isolation intérieure ne devrait être mise en œuvre que lorsque que la solution par l’extérieur est impossible ou dommageable pour le bâtiment.
Le traitement des ponts thermiques des éléments traversants (dalles, murs) doit être particulièrement soigné.
Si l’isolation est posée entre une structure supportant un doublage, le calcul doit tenir compte d’un élément inhomogène.

 

Ossature bois

isolation façade

Elément inhomogène avec isolation entre structure et complément extérieur ou intérieur

Caisson de store

Isolation du caisson intégrée à la compensation du cadre de la fenêtre et/ou en complément à l’intérieur ou à l’extérieur

Embrasures, piliers

Attention au traitement des ponts thermiques à ces endroits !

Fenêtre

La position de la fenêtre dans la façade modifie la valeur du pont thermique.
Voir check-list ponts thermiques, pt. 5.1 à 5.3

La construction en ossature bois est généralement composée d’éléments préfabriqués en atelier et posés rapidement sur le chantier.
S’il est difficile de vérifier l’isolation contenue dans la structure, les différentes couches restent visibles aux raccords en panneaux, aux embrasures de fenêtres, etc.

Isolation périphérique

Isolation

Matériau, épaisseur ?
Les matériaux et valeurs U sont indiquées sur les emballages que l’on trouve en général sur le chantier.

Tablette

Pont thermique à traiter.
Tablette isolée, coupure de pont de froid, etc

Embrasures

Isolation minimale des embrasures pour couper le pont thermique.
Voir également la position de la fenêtre dans le mur.

Raccord au terrain

Si le rez est de plain-pied, l’isolation doit pénétrer dans le terrain d’au moins 50cm. Un matériau différent (hygroscopique) est utilisé à cet endroit.

La pose de l’isolation périphérique prend un certain temps et est très visible de l’extérieur. Il s’agit donc du contrôle le plus facile à effectuer !

Attention aux embrasures de fenêtres et aux raccords au terrain (ponts thermiques)

Sols


Isolation sous radier

Epaisseur

L’épaisseur est facile à vérifier en cours de pose.

Les panneaux isolants sont posés librement sur le béton maigre avant le ferraillage du radier.
C’est un élément difficile à vérifier sur le chantier car très rapidement exécuté et recouvert. On peut demander à l’entreprise de fournir un bon de livraison si nécessaire.

Isolation au plafond du sous-sol

Rénovation

Exemple d’isolation rapportée, l’épaisseur et le matériau sont à prendre en compte.

L’isolation est ajoutée sous la dalle lors de transformation ou posée en fond de coffrage dans un bâtiment neuf. Si déjà posée, on essaiera de trouver un percement ou une gaine technique pour mesurer l’épaisseur.

Isolation sous chape

Type de produit

On voit ici 2 couches de matériaux différents.
La valeur Lambda du polyuréthane (jaune) est sensiblement meilleure que celle du polystyrène expansé

Si les chapes sont déjà faites, on peut trouver une gaine technique un percement pour mesurer l’épaisseur.

Le matériau mis en oeuvre prend ici toute son importance ! A vérifier avec le calcul de la valeur U annexée au formulaire EN-2a/b

Toitures


Toiture plate

Isolation

L’épaisseur et le type de produit sont à vérifier

La pose de cette isolation étant fortement liée aux conditions météo, il est difficile de planifier la visite de chantier au bon moment.
Si on ne la voit pas, on pourra demander au constructeur un bon de livraison ou un justificatif prouvant que le matériau est correct.

Attention, cette isolation peut parfois assurer la pente pour la bonne évacuation des eaux. Son épaisseur peut donc varier fortement d’un endroit à l’autre !

Toiture inclinée

Isolation sur chevrons

Epaisseur et matériau à vérifier

Section des chevrons

La hauteur du chevron détermine l’épaisseur de l’isolation à venir !

Fenêtre de toit

Les caractéristiques des fenêtres de toit sont identiques à celles des fenêtres

Pare-vapeur

Attention à ne pas endommager le pare-vapeur pour prendre une mesure !
S’il est déjà posé partout, il faut trouver ailleurs l’épaisseur des chevrons.

L’isolation du toit peut être posée entre chevrons, par dessus ou par dessous. Le calcul tient compte, le cas échéant, d’une structure inhomogène comprenant plusieurs couches.
Celles-ci pouvant être posées en plusieurs étapes, on peut estimer l’épaisseur des matériaux pas encore sur place en fonction de la dimension des structures apparentes.