La puissance sera vérifiée sur place après travaux, ainsi que la surface des locaux effectivement climatisée.

Présence de protections solaires à contrôler sur place.

Un dossier non-conforme implique de toute manière une demande de dérogation.
De compétence cantonale, ces demandes doivent être transmises à la DIREN via la CAMAC.